Comme l’explique l’Ordre des podiatres du Québec, le podiatre est un professionnel autorisé par la Loi à traiter les affections locales des pieds. Il est aussi autorisé, sous certaines conditions, à pratiquer la radiologie et l’échographie podiatrique et à prescrire des médicaments.

Le podiatre a obtenu un doctorat de premier cycle en médecine podiatrique après quatre années d’études et de stages à l’université. Au Canada, la seule université offrant le programme de médecine podiatrique est l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Non. Le podiatre est un professionnel de la santé de première ligne. Vous pouvez donc le consulter directement sans recommandation d’un médecin.

Malheureusement, les honoraires podiatriques ne sont jamais remboursés par la Régie de l’Assurance Maladie du Québec. Le podiatre travaille majoritairement en milieu privé. Toutefois, la majorité des assurances privées rembourse en partie ou en totalité les frais encourus par les patients qui en détiennent une.

Le podiatre possède une formation universitaire de quatre ans en médecine podiatrique et est un professionnel de la santé qui évalue, diagnostique et traite les affections locales des pieds. En comparaison, les pieds sont au podiatre ce que la bouche est au dentiste.

Le podiatre est régi par le Code des professions du Québec, la Loi sur la podiatrie et d’autres règlements ; il est habilité à prescrire et à vendre des orthèses plantaires. http://www.ordredespodiatres.qc.ca

L’orthésiste possède une formation collégiale technique de trois ans et peut ainsi concevoir et fabriquer toute orthèse pour le corps humain. En vertu de la loi, l’orthésiste ne peut procéder à une évaluation, émettre un diagnostic ou prescrire une orthèse. Ainsi, il travaille à fabriquer l’orthèse plantaire selon l’évaluation biomécanique ou le diagnostic du médecin ou du podiatre. http://www.aopq.ca

Le terme « podologue » est seulement utilisé et reconnu en France. Les personnes qui se disent podologues ne possèdent aucune formation reconnue au Québec.

Il est possible de consulter un podiatre dès les premiers soupçons d’anomalie concernant les membres inférieurs ou la posture des enfants ou à partir des premiers mois de vie de l’enfant.

Le podiatre possède les compétences nécessaires pour évaluer les déformations congénitales, les retards du développement moteur, les anomalies de croissance, les troubles neurologiques, les blessures et les troubles dermatologiques au niveau des membres inférieurs.

À votre arrivée à la clinique, vous devrez remplir un court formulaire avec quelques informations sur votre historique de santé. On vous recommande donc de préparer les listes de médicaments et d’allergies connues et les antécédents de maladies et d’interventions chirurgicales. Le podiatre aura ainsi les informations nécessaires pour mieux comprendre de votre situation podiatrique.

Il pourrait vous sembler peu important de mentionner certains détails de votre santé. Le corps humain est un tout et les différents systèmes s’influencent mutuellement.

De plus, le podiatre voudra observer vos chaussures pour mieux évaluer votre problématique. Il sera donc important d’apporter les chaussures que vous portez le plus souvent ou celles qui semblent être la cause de vos symptômes.

Vous devriez consulter un podiatre si vous éprouvez des douleurs aux pieds, qu’elles soient aiguës ou chroniques ; si vous vous interrogez sur votre posture ou des difformités à vos pieds, ou encore si des anomalies visibles vous inquiètent.

Abonnez-vous à notre infolettre