Covid-19

Informations sur le Covid-19

Souffrez-vous de la tendinopathie du tendon d’Achille?

Souffrez-vous de la tendinopathie du tendon d’Achille?

11 février 2020

Votre douleur au talon pourrait-elle être due à un problème biomécanique? Certaines pathologies des pieds ou des chevilles peuvent être causées par une biomécanique anormale, c’est-à-dire un dysfonctionnement au niveau des mouvements du système musculosquelettique (les ligaments, les articulations, les muscles, les tendons). Les ligaments du pied sont très sollicités et sont donc plus à risques d’étirement lors des mouvements.

Les tendinopathies d’Achille

Les tendinopathie d’Achille regroupent l’ensemble des pathologies reliées au tendon d’Achille, donc la plus courante est la tendinite d’Achille. Celle-ci est une inflammation du tendon d’Achille, qui est la structure qui relie le mollet à l’os du talon. Cette irritation peut causer de la douleur ou même dans certains cas, une enflure du tendon derrière la cheville. Ce type de blessure peut survenir suite à un traumatisme direct, mais dans la grande majorité des cas, elle est en lien avec une surutilisation de cette portion du membre inférieur, soit à son enthèse, soit l’insertion au niveau du du talon ou encore à dans la portion moyenne du tendon. La douleur caractéristique de la tendinite d’Achille est habituellement, précisément située sur le tendon d’Achille.

Il faut noter qu’une douleur au talon peut avoir une multitude de causes possibles comme une fasciite plantaire, couramment appelée épine de lenoir, une bursite, une névrite ou même un blocage artériel.

Il est donc important de consulter un professionnel de la santé pour poser le bon diagnostic. L’identification du problème est à la base d’un bon plan de traitement adéquat.

Les causes

Il existe bon nombre de facteurs pouvant mener à la tendinite d’Achille. En analysant l’histoire de la maladie, il n’est pas rare de pouvoir établir un changement dans les habitudes précédant l’apparition de la douleur. Ce peut être l’augmentation de la distance de marche ou une augmentation drastique du volume d’activités sportives, surtout celles impliquant des chocs comme la course ou les sauts. Il faut également faire attention au changement de type de chaussure. Cette pathologie fait souvent son apparition chez les coureurs réguliers qui augmentent subitement la distance et l’intensité de leur entraînement. Si ce n’est pas une augmentation kilométrique, il faut regarder du côté de la surface de course, soit le type de terrain ou encore porter son attention sur une modification de la technique. Encore une fois ici, porter les bonnes chaussures est à la base de la prévention de cette pathologie.

D’autres facteurs comme la prise de certains médicaments, des maladies systémiques comme l’arthrite rhumatoïde, une surcharge pondérale peuvent être mis en cause dans cette pathologie.

Quoi faire une fois l’apparition des premiers symptômes??

Si vous êtes aux prises avec ce type de pathologie, le repos est le premier geste à poser. Il est important de faire diminuer la douleur rapidement en réduisant le stress sur la région affectée. Cela implique d’arrêter un moment l’activité en cause, pour laisser au corps la chance de se rétablir. Si la douleur est occasionnée pendant la marche, on conseille souvent de porter un soulier avec un talon surélevé ou de porter une talonnette. Ce geste permettra de faire baisser la tension sur le tendon.

Suite à une évaluation, votre podiatre peut vous prescrire des exercices précis, des médicaments, entreprendre diverses thérapies physiques ou un traitement par orthèse plantaire. Un programme de retour progressif à l’activité sera aussi établi pour prévenir des récidives.

N’hésitez pas à communiquer avec votre podiatre pour toutes questions liées à la santé de vos pieds.

Abonnez-vous à notre infolettre